main dans la main

L’initiative « Main dans la main »

« Nous nous engageons à ne plus être inactifs.ves / passifs.ves et à nous investir auprès des communautés marginalisées en les écoutant et en les mettant de l’avant. Nous ne cherchons pas les félicitations pour ces actions; nous le faisons par sincérité, parce que nous faisons le simple choix moral d’aimer plutôt que d’haïr, d’être solidaires plutôt qu’indifférents.es, d’êtres actifs.ves plutôt que passifs.ves. L’idée est une initiative d’individus qui ont voulu utiliser le pouvoir de levier de notre entreprise pour amplifier la voix de leurs sœurs et de leurs frères et les supporter ».

C’est ce que nous écrivions à la suite du meurtre de Georges Floyd l’été dernier, démonstration de la violence et du racisme systémique vécus depuis toujours par les Afro-américains et les autochtones aux États-Unis. Plus près de chez nous quelques mois plus tard, Joyce Echaquan, jeune Atikamekw de 37 ans, mourrait à l’hôpital de Joliette en se faisant crier des injures à défaut de recevoir les soins que se devaient de lui prodiguer le corps infirmier…

La violence et le racisme systémiques sont bel et bien ancrés dans notre société, pas seulement chez nos voisins. Il faut s’indigner également contre ce qui se passe sous nos yeux…

C’est pourquoi nous avons créé l’initiative « Main dans la main », notre but étant de s’éduquer quant aux réalités vécues par certaines communautés marginalisées et de travailler avec des personnes issues de celles-ci afin de faire rayonner leur travail d’une part, mais également de dénoncer les inégalités et la violence, d’autre part. De plus, pour chaque sac vendu ayant le logo de « Main dans la main », 0,50$ seront remis à un organisme qui vient en aide à ces communautés.

Nous avons demandé à l’artiste Atikamekw Meky Ottawa d’illustrer le premier sac de notre initiative et de choisir un organisme auquel nous remettrons l’argent amassé de la vente de ce café. C’est ainsi que pour chaque sac du mélange « Onickaniwon » vendu, 0,50$ seront versés à l’organisme Iskweu, une initiative du Foyer pour femmes autochtones de Montréal qui vise à accompagner les familles lorsqu' il y a disparition d'une femme ou d’une fille autochtone.

Pour découvrir la définition d’« Onickaniwon » et en connaître d’avantage sur l’artiste et l’organisme, lisez l’entrevue avec Meky Ottawa au www.zabcafe.com


-------------------------------

Hand in Hand initiative

“We are committed in being active and getting involved with marginalized communities by listening more and by putting them in the spotlight. We are not seeking congratulations for our actions nor is this a marketing strategy. We are acting with sincerity, because we will always choose love over hate, solidarity over indifference, action over passivity. This idea is an initiative of individuals willing to use the leverage of our company to amplify the voices of our sisters and brothers and to support them.”

This is what we had written following the murder of Georges Floyd last summer, a clear demonstration of the violence and systemic racism perpetrated since forever against Afro Americans and Indigenous people in the United-States. Closer to home, a few months later, Joyce Echaquan, a 37-year-old Atikamekw, was left to die at a Joliette hospital, where, instead of receiving care —a fundamental right—, was bullied and screamed at by nurses until her death.

Violence and systematic racism are very well anchored in our own society since colonisation. We must be outraged by what is happening in front of us, not only in our neighbors’ backyard.

Therefore, we decided to create a new initiative called “Hand in hand”, our goal being to educate ourselves about the reality of marginalized communities and to work with people from those same communities to put the spotlight on their work, on the one hand, and to condemn injustices and violence, on the other hand. Also, for every bag of our “Hand in hand” blend sold (look for the logo), 0,50$ will be given to an organization supporting those communities.

We decided to partner with Atikamekw artist Meky Ottawa to illustrate our first “Hand in Hand” bag and to have her choose an organization to which we will give back a part of the proceeds from the sales of this coffee; she chose Iskweu, an initiative of the Native Women’s Shelter of Montreal that accompanies families when there is a missing Indigenous woman or girl.

To discover the meaning of Onickaniwon and to know more about the artist and the organization, read the interview with Meky Ottawa at www.zabcafe.com

 

The coffee

The Onickaniwon blend is made of our Joyeux Roger (Brasil) and our Gilberto Rojas (Colombia).